Bonjour à tous,

J’ai souvent des questions de mes clients à propos du « Citrix Receiver ». Je dirais même que j’ai plus souvent la question « Comment on installe le Receiver » que « Comment on installe XenApp » ou « Comment on configure Netscaler ». Difficile à croire ! Mais c’est la réalité.

Dans ma vision d’un monde idéal, le Receiver serait un simple EXE accompagné d’un fichier Config.xml et C’EST TOUT !!! Mais partons du point de vue que c’est impossible et tentons de « Faire avec ce qu’on a ».

Alors…  « Comment on Installe, Configure et Utilise le Receiver » pour que l’expérience utilisateur et administrateur soit bonne ?

La première chose à faire lorsqu’on installe le Receiver, c’est savoir ce qu’on veut en faire. Trop souvent, les gens commencent par double-cliquer le fichier d’installation et ce n’est malheureusement pas la bonne chose à faire. Le plus important c’est d’identifier les composants dont nous allons avoir besoin dans notre environnement.

Bien sûr, nous avons  tous vu une présentation sur le « Flash Redirection » le « USB Virtualisation » le « Special Folder Redirection »… et tant d’autre. Tous résultats d’un grand avancement technologique. Mais avez-vous vraiment besoin de tout ça ?

Comparons l’installation du Receiver avec l’achat d’un véhicule… Lorsqu’on choisit une nouvelle voiture, plusieurs choix s’offrent à nous. Une petite voiture économique, une familiale, une décapotable, un gros « Pick-up »… ou même un Semi-Remorque, pourquoi pas ? On peut avoir l’air climatisé, le toit ouvrant, sièges en cuir, la caméra de recul, la traction intégrale…Bref… beaucoup d’option. Puis, il faut choisir une bonne combinaison… Rien ne m’empêche de choisir une semi-remorque, hybride… et décapotable… mais est-ce vraiment ce dont j’ai besoin ? Et combien cela va-t-il me couter ? Bref … !!

Le Receiver est un peu comme mon choix de voiture et m’offre beaucoup d’option. Et prendre toutes les options n’est pas forcément le bon choix. Tout comme pour le choix de véhicule, je dois savoir quel en sera mon utilisation. Gagner le Grand-Prix ? Livrer de la pizza ?  Aller à l’église le dimanche… ou devrais-je dire… à Noël… pour faire plaisir à Grand-Maman?

Alors soyez sûr d’identifier le besoin « AVANT !! » de choisir les options que vous choisirez avec l’installation du Receiver.

  • Quel type de poste client auront mes utilisateurs ?
  • Quel genre d’applications utiliseront mes utilisateurs?
  • Y aura-t-il des transferts de fichiers entre les applications et les postes clients ?
  • D’où les utilisateurs accèderont ils à internet ? XenApp ou leur poste ? Les deux ?
  • Où sera installé le Receiver ? (Bureau publié, poste client, Client web…)
  • Est-ce la première fois que le Receiver est installé à  cet endroit ?
  • Les utilisateurs auront-ils besoin des périphériques locaux. (USB, Imprimantes, Lecteurs…)

Une fois les besoins identifiés et les composants nécessaires choisis, sachez qu’il y a quelques règles à suivre :

Règle No.1

·         Installation seulement par ligne de commande

Règle No.2

·         « Faire confiance à Règle No. 1 »

Miagi

Règle No.3

  • Toujours utiliser le « Receiver Cleanup Utility » pour retirer, réinstaller ou mettre à jour un client Citrix. Toujours ! (http://support.citrix.com/article/CTX137494)
  • J’insiste ! Toute modification de l’installation, incluant refaire la même commande une deuxième fois… toujours exécuter le « Receiver Cleanup Utility » et toujours redémarrer avant l’installation.

Pour la ligne de commande… deux références :

Site web officiel de Citrix :

http://docs.citrix.com/en-us/receiver/windows/4-3/receiver-windows-install-wrapper/receiver-windows-cfg-command-line-42.html

Le document le plus complet sur le Receiver (Excellent article de Carl Stalhood) :

http://www.carlstalhood.com/receiver-for-windows/

Une fois ces deux articles bien compris, il faut décider de la ligne de commande à utiliser. Et malgré les deux articles mentionnés ci-haut, je vous conseille de valider à l’aide d’une machine de test. (N’oubliez pas la règle No.3)

Aussi, gardez en tête qu’une seule ligne de commande ne répond pas forcément à tout le monde… La ligne de commande utilisée  pour les ordinateurs portable ne sera surement pas la même que pour les bureaux publiés des serveurs XenApp. Pour ma part, j’utilise deux et parfois trois lignes de commande différentes pour un même environnement.

Pourquoi ?

  • Le « Store » utilisé (URL) n’est habituellement pas le même selon où on installe le Receiver.
    • Certaines publications sont parfois utilisables seulement depuis l’environnement Citrix et non de l’externe
    • Le bureau publié est présenté aux postes clients et aux utilisateurs externes mais ne devrait pas apparaitre aux utilisateurs qui sont déjà dans un bureau publié.
    • Une fois dans le bureau publié, il est inutile d’installer la redirection Flash et USB.
    • J’ajoute habituellement les icones dans le menu démarré ou sur le bureau à l’intérieur du bureau publié, mais très rarement sur les postes… et encore moins sur les ordinateurs portables. J’opte habituellement pour le Receiver complet pour ces postes.

Ligne de commande pour les postes :

Receiver.exe /silent /noreboot /includeSSON ADDLOCAL=ReceiverInside,ICA_Client,WebHelper,SSON,AM,SELFSERVICE,USB,Flash,DesktopViewer ENABLE_SSON=Yes STORE0= »NomDuStore;https://Storefront.domaine.local/Citrix/MyStore/discovery;on;Nom affiché aux Utilisateur »

***Ligne de commande pour les bureaux publiés.

Receiver.exe /silent /noreboot /includeSSON ADDLOCAL=ReceiverInside,ICA_Client,WebHelper,SSON,AM,SELFSERVICE ENABLE_SSON=Yes

*** Vous remarquerez que je ne spécifie pas le « Store » dans l’installation des bureaux publiés. À la place, j’utilise le Studio pour pousser le URL à mes « Delivery Groups ». Ça marche bien, et aucune trace n’est permanente. Je peux donc changer l’URL quand je veux et tous les serveurs et postes peuvent être mis à jour très facilement. De plus, il est possible de spécifier des « Store » différents d’un « Delivery Groups » à l’autre.

*** Deuxième chose à noter, je spécifie les composants dans ma ligne de commande… et non les configurations. Bien que la ligne de commande permette d’activer des options et choisir certaines valeurs, celles-ci se retrouvent dans les clés de registre et je préfère gérer celles-ci par GPP.

À suivre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s