vmware

 

Virtual SAN regroupe les disques durs connectés localement des serveurs ESXi, dans un cluster de vSphere pour créer une solution de stockage partagée. Très différent du VSA (vSphere Storage Appliance), le VSAN (Virtual SAN) est une nouvelle solution de stockage définie par logiciel qui est entièrement intégrée avec vSphere. Virtual SAN bénéficie de toutes les fonctions de vSphere telles que la haute disponibilité (HA), le planificateur de distribution des ressources (DRS) et VMotion. Une autre fonction dont le Virtual SAN bénéficie et utilise est le service de profile de stockage (SPBM) introduit dans vSphere 5.0. Avec SPBM, un administrateur vSphere peut créer des politiques de stockage pour faire une meilleure gestion de l’espace disque de son environnement.

Le Virtual SAN utilise une solution de stockage hybride de disques SSD pour des performances et de disque HDD pour la capacité. La portion disque SSD fournit à la fois un tampon d’écriture et une cache en lecture. Les deux portions de stockage sont évolutives selon les besoins des environnements.

VMware décrit le Virtual SAN en quelques points :

  •          Stockage défini par logiciel intégré dans vSphere
  •          Fonctionne sur n’importe quel serveur x86 standard
  •          Un pool de disques HDD / flash pour une banque de données partagées
  •          Géré grâce à un cadre de gestion de stockage à base de règles
  •          Haute performance grâce à l’accélération des disques Flash
  •          Hautement élastique – zéro perte de donnée en cas de pannes matérielles
  •          Profondément intégré avec l’environnement VMware

Virtual SAN nécessite VMware vCenter Server 5.5 Update 1. L’avantage est que Virtual SAN peut être géré avec vCenter serveur sous Microsoft Windows et vCenter Server Appliance. Le Virtual SAN est configurable et administré seulement à partir de vSphere Web Client.

Pour avoir testé le produit, Virtual SAN est une très bonne option à prendre en considération pour un environnement de moyenne envergure où il n’y a pas de priorisation de la gestion du stockage, et la progression des quantités de données n’est pas volumineuse. L’environnement Virtual SAN doit comprendre au minimum trois hôtes avec chacun leur stockage local. Ceci permet de répondre aux exigences minimum de disponibilité pour tolérer la perte d’un hôte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s